Archive | octobre 2017

A vos agendas (20 octobre)

À vos agendas:

VENDREDI 20 octobre 2017, dans les locaux de Canopé:

En commémoration du 80ème anniversaire du bombardement de Guernica, nous présentons à l’occasion de notre assemblée générale le film  » GERNIKA » de Koldo Serra en VO multi langues, sous titrée en français.

« Bilbao , avril 1937. Henri , célèbre reporter américain sur le déclin , avant de repartir à Madrid, livre sa dernière chronique sur le front Nord à la rédactrice en chef du bureau de presse républicain, Teresa. Suite à une critique sans appel de son texte par cette dernière, Henri décide de couvrir la guerre civile espagnole et de raconter ce qui se passe réellement sur le front basque. »

 

À vos agendas (16-20 octobre 2017)

 

L’association semaine du cinéma hispanique  en partenariat avec l’atelier Canopé de Clermont-Ferrand  (10 rue d’Amboise) propose une exposition de photographies intitulée « Salon de espera » 2 du 16 au 20 octobre 2017
Ouverture au public du lundi au jeudi de de 8h30 à 17h30 et le vendredi de 8h30 à 17h (entrée libre)

Dans l’esprit de la « Street  Photography » ,  » SALON DE ESPERA » est une exposition qui relate  la vie d’une ville cubaine , Sagua La Grande.

Située au milieu du pays , elle est la ville de naissance d’un peintre mondialement connu Wifredo lam( 1902-1982) dont seulement quelques peintures restent exposées au musée National des beaux arts de La Havane. Dernièrement, une exposition lui fut consacrée à Beaubourg.
Voici ce que disait Wifredo Lam en 1941:

« Ce que je voyais à mon retour à Cuba ressemblait à l’enfer, le tourisme frivole de La Havane contrastant avec la misère des noirs dans les campagnes. Tout le drame colonial de ma jeunesse vivait en moi. »

 »  Je veux que mes images soient capables de troubler les rêves des exploiteurs! »

C’est ce qu’il fit en peignant son plus célèbre tableau , La Jungle appelé par certains La Jungle Scandaleuse, acheté par le MoMa de New York et accroché à côté des  » Demoiselles d’Avignon » de Picasso..

Sagua la Grande est aujourd’hui une ville peu touristique de 60000 habitants . Avec le cheval et le vélo comme moyens de déplacement , les bœufs pour travailler les champs. Un fleuve, Le Sagua Grande et une ligne de chemin de fer conduisant au port et à la mer.
Une ville autrefois coloniale, abandonnée par les bourgeois suite à la révolution,où une architecture néoclassique n’ayant rien à envier à La Havane , côtoie des maisons de bois.
Et cette sensation bizarre de quiétude et de temps suspendu….
En rentrant , nous avons eu le désir de partager ce que nous avions ressenti , à travers cette exposition photo intitulée  » SALON DE ESPERA » ( salle d’attente)

Alain et Mariette